articles_6J'ai une collection de pierres précieuses
chut... pas cachées mais bien placées
là, au creux de mon coeur.
J'ai une rivière de diamants
si si, c'est éternel les brillants.
Je fais partie des milliardaires,
des bien nantis, des jackpotaires,
tiens j'invente des mots
c'est rigolo !
Les diamants qui font la rivière
et tapissent le lit de mon coeur
ont des petits noms
que j'enfile patiemment
sur le fil de nylon.
Je vous les cite, dans le désordre,
pas d'importance,
pas d'préférence,
Dominique, Pascale, Eric,
m'en fiche qu'ils aient du fric
ou pas, Dominique, Catherine, Denis
avec eux jamais de soucis
pourvu qu'on rit...
Bertrand,Brigitte, Paul-Hector
petit pêcheur ou grand signor…
Agnès, Thierry, Raphaële
des êtres qui vous donnent des ailes

Pascale, Dominique, Bertrand
y'en a même qui donnerait leur sang...
Marie-Christine, Jacques, Nadia
Jean-Bernard, Salvatore, Katia
d'ici et ancora de la Sicilia,
Sam et Charly, Alain, Régine
de bons copains, de vraies copines
sans oublier Fanny, Sylvie, Jean
les rigolades, les bons moments
Jean-Claude, Sylvie,Christophe
posés, là, sur l'étoffe
de velours, écrin d'amour.
Famille de cœur, amis choisis,
pour un an, dix ans ou pour la vie
les Jacky, les Florence, les Nelly…
Ce sont eux les potes, les frangins
les zaza, les amis de toujours
d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

Ceux qui, lorsque le vent d’autan

pousse les gros nuages noirs

te disent : « t’inquiète pas, y’a d’l’espoir,

allez , regarde le firmament »

Ceux que tu cajoles, que tu consoles

«t’en fais pas mon p’tit loup

on va s’manger des roudoudous,

trop calorique… on s’en fout,

 permet de tenir l’coup » 

Avec qui tu partages les grands fous-rires,
les lendemains de bringue,
quelquefois même les p'tits chagrins

la fiesta, les quat' patates, le bon vin,

et même, même la poutargue !

Les huîtres à Oualidia

le couscous, les tomates mozarella

les paste di mandorla, yallah !
Les coups du sort, les p'tits secrets
les rigolades, les grands banquets.
avec qui tu parles de beau temps,
de pluie, de cul, des enfants
avec qui tu refais des nuits entières

le monde croyant le parfaire !

bien l’droit d’être naïfs

c’est bien pour ça qu’on s’ kiffe

Oyez, Oyez braves gens, j’suis fière,
ravie, joyeuse, je remercie la Vie
de m'avoir donner une si jolie
rivière d'amitié, un collier de bonheur,
que je porte toujours là, sur le coeur.

A tous ces garnements, ces grands enfants

qui m’donnent plein de bons moments

merci d'être ce que vous êtes, frippons,
et d'aimer la bergère que je suis, p'tit patapon ! M.C août 2010